Technologie de combustion modulante

Technologie de combustion modulante

  • Plage de modulation de la pompe à fioul 3:1
  • Dosage volumétrique du fioul
  • Composé combustible / air créé électroniquement
  • Insensible aux bulles d‘air dans l‘alimentation en fioul
  • Concept d‘utilisation et de commande intuitif via l‘affichage
  • Unité pompe-moteur avec électronique d‘entraînement intégré
  • Faible besoin en énergie électrique
  • Idéalement adapté aux chaudières à condensation

La technique de combustion modulante est notre réponse aux exigences des installations de chauffage de bâtiments modernes et bien isolés. Car dans ces bâtiments, le besoin d'énergie pour l'eau chaude sanitaire augmente par rapport à la charge de chauffe. Mais ce n'est pas nécessairement le besoin d'une puissance de combustion réglable qui découle de cette différence. Car dans de nombreux cas, on utilise un réservoir pour sauvegarder l'eau chaude, qui gère séparément la planification des puisages d'eau chaude alimentée par le brûleur. L'intégration d'une installation thermo-solaire sur un réservoir de sauvegarde d'eau chaude entraîne également la séparation de la puissance de combustion et de la charge de chauffe actuelle. Cependant, toutes ces solutions de sauvegarde prennent de la place et sont très coûteuses. Celui qui souhaite alors réduire le volume du réservoir de sauvegarde doit utiliser un système de combustion qui est en mesure de chauffer ce réservoir assez rapidement, afin que le niveau de confort soit maintenu. De l'autre côté, la puissance doit pouvoir être suffisamment réduite pour que la capacité du réservoir soit mise le plus possible à disposition des sources d'énergies régénératives. Le brûleur modulant à flamme bleue HLM 35 gère intelligemment ces exigences de chauffe : il fourni à tout moment la quantité d'énergie exacte exigée par la commande du dispositif de chauffage, en tenant compte de la capacité de sauvegarde libre et de l'alimentation régénérative attendue. Le chauffage au fioul couvre alors seulement le besoin d'énergie qui ne peut pas être satisfait par les énergies régénératives à ce moment. Grâce à la plage de modulation élevée du brûleur, il est possible de réduire davantage le seuil de préchauffage. Car si la quantité régénérative s'avère être moins importante qu'attendue, le brûleur à flamme bleue HLM 35 réchauffe le système sur la température souhaitée en un rien de temps, grâce à ses réserves de puissance. 

En plus des économies de combustible, grâce à une utilisation plus intense des sources d'énergies régénératives, les chaudières à condensation modernes présentent un potentiel d'économie supplémentaire en mode de chauffe partielle. Lorsque la taille de la surface d'échange thermique reste égale et que la puissance de combustion est en baisse, la température des gaz d'échappement se réduit, ce qui entraîne ainsi une augmentation du degré de séparation des condensats et de la chaleur latente utilisée. Le gain d'énergie résultant de cela permet d'accroître encore plus l'efficacité énergétique, ce qui se traduit par une réduction supplémentaire de la consommation de combustible.

La modulation de la puissance de combustion permet également de nets avantages concernant les émissions de polluants. Dans un premier temps, il est possible de démarrer le brûleur au moment de chauffe idéal et ainsi de réduire les émissions de démarrage au minimum. Dans un second temps, la fréquence des démarrages est réduite grâce à la possibilité de réglage de la puissance de combustion. En fonctionnement stationnaire, les pressions élevées du souffleur permettent une nette réduction des émissions par rapport aux solutions traditionnelles. Avec l'utilisation d'une technique d'entraînement ultra-moderne pour la pompe à huile et le souffleur, le besoin d'électricité est environ réduit de moitié par rapport aux brûleurs à flamme bleue à un étage.